18
Sam, Aoû
22 New Articles

Regards : Et pourtant, le Togo se réveillait !

À Kpalimé, il faisait beau et frais. Les touristes affluaient. Même en temps de pluie, les gens étaient contents de visiter la cascade de Yikpa, de Gbalédzé, le mont Agou, etc. Au grand marché de la ville, tout était fleuri. Il y avait même des gens qui riaient et se prenaient dans les bras. Les fruits et légumes se présentaient en abondance sur les étals. Dans les allées, on pouvait apercevoir les femmes frire des bananes plantains… c’était circulant. Il y avait dans certains coins de bonnes odeurs qui s’échappaient des restaurants, la vie était présente. Il y avait un certain bien-être qui se distillait comme ça… c’était l’extase !

Massacre de 2009 en Guinée: les juges d'instruction bouclent leurs investigations

Les juges d'instruction guinéens qui enquêtent sur le massacre du stade de Conakry en 2009 ont transmis le dossier au Parquet, ouvrant la voie à un procès, plus de huit ans après les faits, a annoncé jeudi le ministère de la Justice.

Libéria: verdict de la cour suprême attendu

Le deuxième tour de l'élection présidentielle au Libéria était prévu pour se tenir mardi 7 novembre 2017. Mais un recours en justice a été introduit par Charles Walker Brumskine, arrivé 3e au premier tour.

CONTESTATION ELECTORALE AU LIBERIA : Attention au retour des vieux démons !

Va-t-on vers un report du second tour de la présidentielle au Liberia ? C’est la question que l’on pourrait se poser, eu égard à sa suspension pour examen d’une requête en annulation pour fraude introduite par Charles Brumskine, arrivé troisième à l’issue du premier tour tenu le 10 octobre dernier.

Emmanuel Adebayor réagit sur la crise politique togolaise

Capitaine de l‘équipe togolaise de football et star incontournable dans son pays, Emmanuel Adebayor ne mâche pas ses mots dans ses interviews. Dans son franc-parler désormais bien connu, l’attaquant d’Istanbul Basaksehir en Turquie s’est confié longuement dans un entretien au magazine français So Foot. Morceaux choisis.

Burkina Faso: INSTRUCTION DOSSIER DE L’INSURRECTION : LE PARQUET DEMANDE DES MOYENS POUR AUDITIONNER ZIDA

17 personnes inculpées et placées sous mandat de dépôt ; 40 témoins et 10 parties civiles auditionnés. Ce sont, entre autres, les actions posées dans le traitement du dossier de l’insurrection populaire, qui aurait connu une avancée. En outre, les juges, qui ont introduit une demande auprès des autorités judiciaires canadiennes pour entendre le général Zida, souhaitent que des moyens « conséquents » leur soient octroyés s’ils venaient à obtenir une réponse favorable du Canada.

Le parti au pouvoir conteste le résultat du 1er tour au Liberia

 

Le parti au pouvoir au Liberia a contesté dimanche pour fraudes le résultat du premier tour de la présidentielle du 10 octobre, avant un second tour devant opposer le 7 novembre son candidat, le vice-président Joseph Boakai, à l'ex- star du footbal George Weah.
Le Parti de l'unité (UP) a annoncé dans un communiqué signé de deux autres partis, qu'il allait saisir la commission électorale, dénonçant "des fraudes systématiques et à grande échelle".

Le communiqué accuse également la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, d'"ingérence" dans le processus électoral en raison d'une rencontre avec des responsables de la commission électorale qui s'était déroulée à son domicile avant le premier tour.

Cette rencontre "constituait clairement une ingérence dans le processus électoral et n'avait aucune base légale, ni aucune justification", affirment dans leur texte le Parti de l'unité, le Parti de tous les Libériens et le Parti de la liberté.

George Weah, 51 ans, était arrivé largement en tête du premier tour du 10 octobre avec 39% des voix, devant Joseph Boakai, 72 ans, qui avait obtenu 29,1% des suffrages.

La présidente sortante, prix Nobel de la paix 2011, qui ne pouvait plus se représenter après deux mandats, a estimé lors du premier tour que le Liberia était "prêt pour la transition".

Elle avait appelé les Libériens à mesurer "le chemin parcouru" depuis la guerre civile qui a ravagé ce pays entre 1989 et 2003, faisant quelque 250.000 morts.

Avec AFP

Plus d'articles...