19
Dim, Aoû
23 New Articles

Bénin: Célébration de la fête de l’indépendance, édition 2018 : Patrice Talon remet les choses à l’endroit

Bénin: Célébration de la fête de l’indépendance, édition 2018 : Patrice Talon remet les choses à l’endroit

Le message à la nation, l’émission à cœur ouvert et le défilé du 1er août sont une occasion pour le Chef de l’Etat béninois de redonner confiance à ses compatriotes.

De nouvelles pédagogies sur la portée de ses réformes et le bain de foule de fin de défilé. Patrice Talon s’est montré convaincant et rassurant pour la vision qu’il a pour son pays.

Le Bénin n’a pas la culture des sondages. Autrement, la côte de popularité du Chef de l’Etat aurait fortement grimpé en quelques heures. De la veille de la célébration de la fête de l’indépendance au jour des réjouissances, Talon a rassuré ses compatriotes qui douteraient encore de sa volonté et sa capacité de faire du Bénin un pays capable de se développer. Nous sommes sur la bonne voie, a-t-il d’ailleurs répété tout au long des 2 heures 15 minutes de l’émission A cœur ouvert. Un peu avant celle-ci, le président de la République a adopté un ton à la fois grave et rassurant dans son message à l’endroit de ses compatriotes. Pour lui, toutes les réformes initiées et entamées depuis le 6 avril 2016 concourent à redresser un pays dans lequel tout est à faire. Rétablir la disponibilité de l’énergie électrique, donner de l’eau potable à ceux qui en manquent, instaurer la sécurité des biens et des personnes, combattre la corruption sous toutes ses formes, réorganiser le secteur de la santé, celui de l’éducation… Le chantier est vaste. Ce qui demande des réformes sans lesquelles aucun développement n’est possible pour le Bénin.

La lutte contre la corruption et l’impunité, Patrice Talon a démontré qu’elle est nécessaire et non sélective, que l’on soit de l’opposition ou de la majorité qui soutient ses actions. Le point fort du message, c’est incontestablement son refus de recourir au référendum pour l’amendement de la constitution qui n’a pu se faire par voie parlementaire. Cette consultation va coûter plusieurs milliards de francs Cfa. Et ces milliards, Talon préfère les utiliser au profit de l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses compatriotes, plutôt que pour un référendum qui n’est pas une priorité pour les populations. Comme ce n’est pas un impératif du moment, nous allons toujours y revenir mais ce qui urge pour l’heure pour nos concitoyens, ce sont l’eau, l’électricité et autres, a-t-il martelé. L’opinion publique a plutôt bien accueilli cette décision. Lors du message comme pendant l’émission, Talon a montré toute sa détermination et sa volonté d’aller au bout de sa vision. Il travaille pour faire du Bénin un pays capable de se prendre en charge à partir de ses ressources générées par une gouvernance saine.

Un président proche de ses compatriotes

Rigueur dans la gestion du pays mais aussi amour pour ses frères et sœurs. A la fin du défilé qui aura été des plus courts de l’histoire du Bénin, à cause de la volonté de l’autorité, Talon est allé à la rencontre de ses compatriotes. Sur plusieurs dizaines de mètres, il a communié avec eux. Le Talon inaccessible a montré qu’il est bien accessible et plus proche des siens qu’on ne le pense. Et le peuple qu’on dit fâché contre son président le lui a bien rendu par une ferveur enviable. C’est sans doute un nouveau départ que le Chef de l’Etat vient de prendre avec sa population. Une population que le premier d’entre elle rassure d’ailleurs. Le Bénin va déjà mieux et ira davantage mieux dans les années à venir (…) Ce que nous faisons aujourd’hui est en train de nous permettre de sortir du sous-développement et nous y parviendrons beaucoup plus vite que nous l’imaginons (…) Nous sommes en train de changer notre pays. Nous sommes actuellement en train d’accomplir quelque chose de grand et notre pays est en train de devenir un grand pays. Ne baissons pas les bras et soyons encore plus fiers de ce Bénin qui est en train de se révéler. C’est aussi cela le sens du Programme d’actions du gouvernement du nouveau départ, le Bénin révélé.

Avec Athanase Dèwanou de lapressedujour.info