19
Mar, Jui
29 New Articles

Cameroun: Les X-Maleya à Ngog-Mapubi pour soutenir une campagne de dépistage du VIH

Cameroun: Les X-Maleya à Ngog-Mapubi pour soutenir une campagne de dépistage du VIH

En prélude à la fête de la jeunesse, le groupe X-Maleya a donné un concert dans la localité de Ngog Mapubi en soutien à une campagne de dépistage du VIH et des hépatites organisée par les élites du coin avec la collaboration de l’Onusida.

Ngog Mapubi, localité située dans le Nyong-Ekelle, région du centre du Cameroun, était en fête le 2 février dernier. Et pour cause, le groupe X-Maleya, très appréciée des jeunes, y était en concert live. Un événement qui a drainé une foule immense à la place des fêtes de cette ville d’habitude calme. Le groupe y était attendu depuis la matinée alors que les élèves venus en masse des différents établissements scolaires avaient pris place sous les tentes. Ils prenaient, par la même occasion, à une campagne de dépistage des maladies virales organisée par Jean-Emmanuel PONDI et son épouse , élites locales avec le concours du Pr François-Xavier Mbopi-Keou, microbiologiste travaillant avec l’Onusida. Les élèves avaient décidé de prendre le temps qu’il fallait pour voir Roger, Auguste et Haiss. Ils n’ont pas été déçus.

Pondi Middle2018

Les artistes ont fini par arriver. Il était alors 17h et ce fut l’euphorie. Avec une foule est en liesse et conquise, le show est lancé d’emblée avec le titre « Yélélé », au grand bonheur des mélomanes ayant à cœur de venir se défouler pour le makossa comme le recommande la chanson. Tour à tour, les titres phares du groupe sont revisités. ‘’Doumba ‘’, ‘’Mon ex ‘’, ‘’Ndjocka ‘’, et même ‘’Tchokolo ‘’ sont repris en chœur par l’assistance. Les jeunes exultent et s’extasient. Les moins jeunes ne sont pas en reste. Les téléphones non plus, car les fans ne veulent pas rater la moindre scène. C’est un concours de photos, vidéos et selfies pour immortaliser les meilleurs instants d’un moment unique dans cette localité. Certains essaient de rejoindre le trio, mais la sécurité veille. Les tout petits qui ont la chance d’y accéder ne se font pas prier, et se trémoussent sur des airs bien connus. Un peu plus d’une heure de show au total, et d’agréables souvenirs d’une virée en campagne du célèbre trio que les jeunes de Ngog Mapubi ne sont pas prêts d’oublier.

Ce concert était l’apothéose d’une journée commencée très tôt par une campagne de dépistage gratuit du VIH/Sida et des hépatites, parrainée par l’Onusida et qui a connu un grand succès grâce à la mobilisation des établissements scolaires et l’implication des autorités de la ville. « Nous avons eu plus de 200 personnes dépistées entre 11h et 16h. C’est un exploit quand on sait qu’on est dans

dans une zone rurale », a déclaré, à notre micro, Pr François-Xavier Keou qui coordonnait les opérations de dépistage. Présente au milieu des spectateurs, Dr claire Mulanga Tshidibi, représentante résidente de l’Onusida au Cameroun a encouragé les X-Maleya, à demeurer des modèles pour les jeunes. Elle leur a, ensuite, remis des pin’s représentant des papillons rouges, pour qu’ils accompagnent la lutte contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH/Sida.

Pour Jean Emmanuel Pondi, l’initiateur du projet, ce concert organisé à l’approche de la fête de la jeunesse visait à faire vivre aux jeunes de la campagne des émotions auxquelles ont souvent accès ceux des villes. « Il est important que vous ne voyiez pas les stars seulement à la télévision, mais que vous les voyiez aussi en personne » a-t-il lancé aux élèves. Le leader du groupe X-Maleya y est allé de son grain de sel avec cette déclaration à l’endroit de la jeunesse de Ngog Mapubi : « je pense que vous devez savoir qu’on peut réussir en restant au Cameroun, sans avoir besoin de risquer sa vie dans la mer ou dans le désert. L’eldorado c’est ici et nous devons le construire ensemble ». Face à cet engouement, Pr François-Xavier Keou a laissé éclater sa satisfaction : « nous avons atteint nos objectifs avec plus de 250 personnes dépistées en quelques heures non sans avoir réussi à faire comprendre aux uns et aux autres qu’il existe aujourd’hui des traitements contre les maladies virales. » « Ngog Mapubi nous a offert l’occasion d’atteindre une cible privilégiée à savoir les populations des zones rurales », a-t-il conclu.

Par Depe’s TARA, envoyé spécial à Ngog Mapubi