19
Dim, Aoû
23 New Articles

RDC : la Majorité choisit Ramazani Shadary pour la présidentielle

RDC : la Majorité choisit Ramazani Shadary pour la présidentielle

Joseph Kabila vient d‘écrire son nom en lettre d’or dans l’histoire de la République démocratique du Congo. Le chef de l’Etat congolais a annoncé qu’il ne briguerait pas un troisième mandat, laissant entrevoir la première alternance démocratique en RDC.

Ce n’est pas Joseph Kabila qui portera la voix du Front commun pour le Congo (FCC). Réunis en conclave à la ferme présidentielle de Kingagati mardi où ils avaient été convoqués à la veille de la fin du délai de dépôt des candidatures, les cadres de la plateforme ont plutôt désigné l’ex-ministre de l’Intérieur Ramazani Shadary.

“Il s’agit du camarade Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD né en 1960 dans la province du Maniema (est de la RDC) marié et père de huit enfants”, a déclaré M. Mende en présentant brièvement le “dauphin” du président Kabila, 47 ans, qui ne pouvait pas se représenter d’après la Constitution.

M. Ramazani Shadary frappées en 2017 par des sanctions de l’UE pour violations des droits de l’Homme, pourrait affronter une dizaine de candidats dont l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, Félix Tshisekedi ou encore Vital Kamhere. Un autre cador de l’opposition, Moïse Katumbi, n’a quant à lui pas réussi à déposer sa candidature avant la date-butoir.

La République démocratique du Congo était sous tension depuis plusieurs semaines, dans l’attente de la candidature ou non de Joseph Kabila à la présidentielle du 23 décembre. Ses opposants l’accusaient de vouloir outrepasser la constitution afin de se maintenir au pouvoir, tandis que la communauté internationale de même que ses voisins de la sous-région s’alarmaient sur les risques d’un tel choix.

Jeudi dernier, Joseph Kabila était d’ailleurs en Angola rencontrer son homologue Joao Lourenço qui avait appelé en mai, au respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre, matrice des élections de décembre. Cette rencontre a-t-elle été déterminante dans le choix de Kabila ? Il n’en a pas touché un mot.

Avec Agences