22
Ven, Fév
0 New Articles

Belgique, Bon à savoir: Une équivalence de diplôme est nécessaire pour aller étudier en Belgique!

Belgique, Bon à savoir: Une équivalence de diplôme est nécessaire pour aller étudier en Belgique !

Pour répondre aux attentes d'un internaute au sujet de l'équivalence en Belgique, nous publions en quelques lignes les conduites à tenir. Quelles que soient les études que vous voulez effectuer en Belgique, l’obtention d’une équivalence est un passage obligatoire.

L’équivalence de diplôme permet de déterminer la valeur des études accomplies à l’étranger en les comparant aux études similaires en Belgique.L'équivalence de diplôme détermine le type d’études pour lesquelles vous pouvez vous inscrire.

Attention une équivalence ne vous garantit pas d’être admis dans l’établissement concerné mais seulement de pouvoir soumettre votre dossier.

Il est recommandé de préparer votre demande d’équivalence au moins six mois avant la date de fermeture du bureau des équivalences.
Aucun dossier n’est accepté après le 15 juillet de l'année en cours.

Pour tous les détails : http://www.equivalences.cfwb.be/accueil.asp

Pour étudier dans l’enseignement secondaire en Belgique

1. Vous avez suivi un enseignement primaire/secondaire à l’étranger et vous souhaitez entamer ou continuer vos études secondaires

Soit vous introduisez la demande vous-même, soit l’école secondaire de votre choix peut introduire la demande d’équivalence au Ministère de l’enseignement (Fédération Wallonie Bruxelles). Pour ce faire, l’école vous demandera différents documents administratifs et scolaires :

le diplôme de fin d’études primaires accompagné du relevé de notes (si uniquement études primaires à l’étranger) en copies certifiées conformes ;
au minimum, les bulletins des 3dernières années d’études secondaires suivies à l’étranger (si études secondaires partielles à l’étranger) en copies certifiées conformes ;
extrait d’acte de naissance original;
la preuve originale de payement ;
le formulaire ad hoc complété par l’école secondaire choisie
La procédure d’équivalence coûte 76 € (51€ pour ceux ressortissants de pays reconnus par l’OCDE.

Sur le site www.enseignement.be à la rubrique « annuaire », vous trouverez les coordonnées complètes de toutes les écoles secondaires en Belgique francophone.

Pour étudier dans l’enseignement supérieur universitaire ou non-universitaire en Belgique

1. Vous avez un diplôme de fin d’études secondaires obtenu à l’étranger et vous souhaitez entamer des études supérieures dans une Université, une Haute Ecole, une Ecole supérieure des arts ou une Ecole de promotion sociale

Vous devez introduire une demande d’équivalence de votre diplôme de fin d’études secondaires auprès du « Service des équivalences de l’enseignement obligatoire » afin qu’il détermine si votre diplôme est équivalent au Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur - CESS.

Pour constituer le dossier de demande d’équivalence, il faut réunir plusieurs documents administratifs et scolaires :

un extrait d’acte de naissance original ;
une lettre de motivation rédigée en français (noms, prénoms, adresse, type et branche d’études que vous voulez suivre) ou compléter le formulaire ad hoc;
la preuve originale de paiement des frais administratifs pour la demande d'équivalence ;
une copie conforme du diplôme de fin d’études secondaires, accompagné obligatoirement du relevé de notes, ou une attestation provisoire de réussite + relevé de notes (si vous avez été diplômé récemment). !!! Pour les pays cités ci-dessous, l’original est obligatoire;
preuve éventuelle de l’admission à l’enseignement supérieur dans votre pays ou de la réussite d’une ou plusieurs années d’études dans l’enseignement supérieur (cela peut permettre d’obtenir une équivalence plus large). !!! Pour les pays cités ci-dessous, l’original est obligatoire.

Remarques

- Pour les diplômes (relevé de notes, accès aux études supérieures) congolais (R.D.C.), camerounais, marocains, chinois, guinéens (Guinée Conakry), sénégalais, rwandais, bulgares, polonais, roumains ; il est obligatoire de fournir les documents originaux (veillez à les récupérer après la procédure d’équivalence) ;
- Si vos documents ne sont pas rédigés en français, allemand, anglais, espagnol, italien, néerlandais ou portugais, il faut les faire traduire par un traducteur juré ;
- Les réfugiés et les demandeurs d’asile peuvent introduire leur demande même si tous les documents nécessaires ne sont pas réunis ;

Le dossier doit être introduit entre le 15 novembre et le 15 juillet de l’année académique qui précède celle que vous voulez suivre.
Exceptionnellement, vous pouvez obtenir un délai supplémentaire dans l’un des cas suivants :
- Si la proclamation de vos résultats a lieu après le 10 juillet (délai supplémentaire jusqu’au 14 septembre) ;
- Si les études que vous souhaitez entamer exigent la réussite d’un examen d’admission (délai supplémentaire de 5 jours après la notification des résultats de l’examen d’admission) ;
- Si vous pouvez prouver des circonstances exceptionnelles qui vous ont empêché d’introduire votre demande à temps.

Pour demander la dérogation, il faut écrire une lettre explicative, au « Service des équivalences de l’enseignement obligatoire », en y joignant tout document utile à prouver la raison tardive de l’introduction de votre demande : www.equivalences.cfwb.be (rubrique Diplôme d’études supérieures).

Soit vous déposez (ou faites déposer) le dossier au « Service des équivalences de l’enseignement obligatoire » (adresse pour les visites : Rue Courtois, 4 - 1080 Bruxelles), uniquement sur rendez-vous pris au préalable (via le site web www.equivalences.cfwb.be ou via le 0032 (0)2/690.86.86, du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 16h.

Soit vous envoyez votre dossier par la poste au « Service des équivalences de l’enseignement obligatoire » (adresse postale : Rue A. Lavallée, 1 - 1080 Bruxelles), envoyez tous les documents en une fois et par courrier recommandé.

Dans les 2 cas, vous recevez une attestation de dépôt de votre dossier. Aucune réponse n’est délivrée avant le 1er mars de l’année académique en cours. Vous pouvez suivre l’évolution de votre dossier via leur site web www.equivalences.cfwb.be (rubrique Mon dossier).

La procédure d’équivalence coûte 200€ /150€ pour ceux ressortissants de pays reconnus par l’OCDE.

2. Vous avez un diplôme de l’enseignement supérieur obtenu à l’étranger (ou vous avez effectué une partie de vos études supérieures à l’étranger) et vous souhaitez continuer vos études supérieures dans une Université, une Haute Ecole, une Ecole supérieure des arts ou une Ecole de promotion sociale

Vous devez faire une demande d’admission directement auprès d’un établissement d'enseignement supérieur organisant les études qui vous intéressent (la demande d’admission peut être introduite dans différentes écoles/universités).

C’est le jury d’admission de l’établissement d'enseignement supérieur qui compare le niveau de vos études, suivies à l’étranger, avec celui des études similaires en Belgique afin de déterminer si vous êtes apte à suivre les études demandées et à partir de quelle année d’études (3ème bachelier, 1er master…). Si le Jury accepte votre admission, il peut l’assortir de conditions: devoir suivre un programme de cours complémentaires, obtenir l’équivalence de votre diplôme de fin d’études secondaires, etc.

IMPORTANT : si vous êtes admis en 1er cycle d’enseignement supérieur (1e, 2e et 3e année de bachelier), dans une université, une haute école ou une école supérieure des arts, vous devrez également obtenir une équivalence de votre diplôme de fin d’études secondaires (voir ci-dessus). Cette équivalence n’est pas nécessaire si vous êtes admis directement en 2e cycle (1er et 2e année de master) ou en doctorat.

Les documents demandés peuvent varier selon l’établissement d'enseignement supérieur, il faut se renseigner directement auprès des établissements qui proposent les études qui vous intéressent (voir leur site web). Sur le site www.enseignement.be à la rubrique « annuaire », vous trouverez les coordonnées complètes de toutes les Hautes Ecoles, Universités, Ecoles supérieures des arts et Ecoles de promotion sociale en Belgique francophone.

Le coût de la procédure d’admission (non réglementé à ce jour) est fixé par la Haute Ecole, l’Université ou l’Ecole supérieure des arts.

Remarques
Si vous souhaitez :
- avoir accès à l’agrégation de l’enseignement secondaire supérieur ou,
- avoir accès à une spécialisation dans l’enseignement supérieur de type court ou,
- avoir accès aux études de Master en Ingénierie et action sociales, de Master en Génie analytique, de Master en Gestion de chantier spécialisé en construction durable et de Master en Gestion de production ou ;
- solliciter une bourse doctorale FRIA/FNRS (sauf si valorisation de crédit par une université) ;

Vous devrez introduire une demande d’équivalence de votre diplôme d’enseignement supérieur obtenu à l’étranger auprès du:
« Service de la Reconnaissance académique et professionnelle des diplômes étrangers d'enseignement supérieur » par e-mail, téléphone, fax, courrier ou sur place :
Tél : 00322/690.89.00 les mardis, mercredis de 13h30 à 16h (ou fax : 00322/690.88.90)
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Courrier postal : Direction générale de l’Enseignement non obligatoire et de la Recherche scientifique – Service de la Reconnaissance académique et professionnelle des diplômes étrangers d'enseignement supérieur–
Rue Adolphe Lavallée, 1 à 1080 Bruxelles
Visite sur place : les lundis et jeudis de 13h30 à 16h à l’adresse ci-dessus

La procédure coûte 200€ / 150€ pour ceux ressortissants de pays reconnus par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

3. Refus d’équivalence ou équivalence restrictive

En cas de refus d’équivalence, des alternatives sont possibles pour pouvoir faire des études supérieures :

Présenter les examens du Jury pour obtenir le CESS ou ;
Présenter l’examen d’entrée organisé par les Universités et les Hautes Ecoles ou ;
Présenter l’examen d’entrée organisé par les Ecoles de promotion sociale (enseignement à horaire réduit) ;
En cas d’équivalence restrictive limitant l’accès à certaines études supérieures, les alternatives sont :

Présenter les examens du Jury pour obtenir le DAES (Diplôme d’Aptitude à l’Enseignement Supérieur) ou ;
Présenter l’examen d’entrée organisé par les Universités et les Hautes Ecoles ou ;
Présenter l’examen d’entrée organisé par les Ecoles de promotion sociale (enseignement à horaire réduit);
Fournir rapidement un document prouvant que vous avez eu accès aux études supérieures dans le pays où vous avez fait vos études secondaires

S'agissant des les filières de logopédie, sciences vétérinaire, kinésithérapie, podologie, ergothérapie, infirmière-accoucheuse, éducateur spécialisé.Un projet de décret prévoit de limiter à 30% le nombre d’étudiants non-résidents. Rien n’indique actuellement que ces mesures auront un impact sur la procédure d’équivalences.