11
Mar, Déc
7 New Articles

Etats-Unis: Le fils de Fatou Bensouda abattu dans un bar

Etats-Unis: Le fils de Fatou Bensouda abattu dans un bar

L’information a été retenue jusqu’à ce jour. George Bensouda, 33 ans, le fils de la Procureure générale de la Cour pénale internationale (Cpi) a été assassiné l'extérieur du St. Paul Saloon dans la région de Dayton's Bluff la nuit du 29 janvier aux Etats-Unis lors d’une fusillade. Son identité avait été dissimulée jusque-là à la demande de la famille.

Les parents de George Bensouda avaient demandé au tribunal en charge de l’enquête de son assassinat de ne pas révéler l’identité du jeune homme à cause de la fonction qu’occupe sa mère. Peine perdue puisque sous la pression de la presse locale, le procureur du Ramsey County a fini par révéler le nom de la victime. C’était il y a quelques jours. Par ailleurs, il a fait cas d’un certain Kareem Karel Mitchelle qui serait l’auteur de son élimination.

Un porte-parole du tribunal a laissé entendre qu’il ne saurait « faire de commentaires » sur le lien entre l’accusé et le défunt, en raison de l’enquête qui a cours. Étant la figure de proue de la lutte contre les crimes contre l’humanité, génocides et crimes de guerre dans le monde, Fatou Bensouda, de nationalité gambienne, occupe le poste de procureur général de la CPI depuis 2012. Elle est accusée par plusieurs leaders africains d‘être acharnée sur le continent africain, alors que dans plusieurs régions du monde, elle reste ‘‘muette’‘.

Les pressions de la presse ont payé

Le bureau du procureur du comté de Ramsey a publié le nom de Bensouda la semaine dernière, après que la Pioneer Press l'a demandé. La famille Bensouda a déclaré dans un communiqué, début juillet, qu'ils "restent choqués et attristés par la disparition soudaine et tragique de leur être cher". Des jours après la mort de Georges Bensouda, les procureurs ont déposé une accusation de meurtre au deuxième degré contre Kareem Karel Mitchell, également connu sous le nom de Kareem Ase. Un porte-parole du bureau du procureur du comté a déclaré que, parce que le dossier était en instance, ils ne pouvaient pas commenter si Bensouda et Mitchell se connaissaient ou sur d'autres aspects de l'affaire. Les motifs non élucidés.

La vidéo de surveillance a montré qu'un homme est venu à Bensouda et un ami à l'extérieur du bar et "il semble que les mots ont été échangés", selon la plainte. Bensouda a trébuché vers l'homme, son ami l'a déplacé et l'homme a commencé à tirer un fusil. La plupart des gens sur lesquels la police a parlé au salon à 1045 Hudson Road ont signalé qu'il n'y avait pas de disputes dans cette nuit-là, mais un homme a dit qu'il a vu Bensouda discuter avec quelqu'un au billard, selon la plainte. Un autre homme a déclaré que Bensouda avait acheté des boissons pour les gens, y compris Mitchell.

Si les langues peinent à se délier, les spécialistes du crime par d’une affaire de drogue qui aurait mal tourné. Un motif qui mettrait en mal la notoriété de Fatou Bensouda, celle qui est en charge de la lutte contre la drogue et les crimes organisés dans le monde.

Par Emile de SOUZA