23
Dim, Sep
26 New Articles

Urbanisation rapide : l’Académie des Sciences du Cameroun fait le diagnostic

Urbanisation rapide : l’Académie des Sciences du Cameroun fait le diagnostic

L’Académie des Sciences du Cameroun a animé la 5è table ronde de la 2è conférence internationale sur l’urbanisation durale au Canada, en Chine et au Cameroun. C’était le 14 décembre dernier au Palais des Congrès de Yaoundé.

La macro thème qui guidait l’ensemble des réflexions de cette 2è conférence était ainsi libellé : « Développement urbain intelligent : des actions locales vers le global.» Sous les auspices du Ministère camerounais de l’Urbanisme, les membres de l’Académie des Sciences du Cameroun (ASC) étaient invités à poser un diagnostic sur l’impact socio-économique de l’urbanisation rapide au Cameroun.

Au cours des travaux, 04 spécialistes, membres de l’ASC ont développé des approches pluridimensionnelles non pas pour proposer des solutions mais pour analyser les problèmes de cette question dans le contexte camerounais sous la modération du Pr. Jean Emmanuel Pondi, Vice-Recteur de l’Université de Yaoundé I.

La première approche développée par le Pr. Roger Tsafack Nanfosso, Recteur de l’Université de Dschang, était axé sur l’impact économique de l’urbanisation rapide. De cet exposé, l’économiste avait fait constater qu’avec l’urbanisation, certains nombres de questions économiques vont naitre.

Une deuxième approche exposée par le Pr.Thérèse Tchombe portait sur l’impact de l’éducation sur l’urbanisation rapide. L’on peut retenir ici qu’au cœur de tout développement, il y a la révision du curriculum qui doit être adaptée à la dichotomie urbanisation/ruralisation.

Ensuite, le Pr. Mbanya Jean Claude a entretenu l’assistance sur l’approche santé en insistant sur les facteurs risques. Il a donc profité lors de son exposé pour indiquer qu’avec la migration de la population, il y a des variations dans les types de pathologie qu’on rencontre en ville par exemple ou même dans la zone rurale où sont transportés un certain nombre de maladies qui n’existaient pas avant.

Dans son résumé, le Pr. Jean Emannuel Pondi a signaléque les problèmes de crise cardiaque n’étaient pas très connus à cause des modes de vie de l’époque.

Enfin, l’impact social de l’urbanisation rapide a été exposé par le Pr. Emmanuel Yenshu, Sociologue et Vice-Doyen de la faculté de Management et Science Sociale de l’Université de Buea.

Ces quatre différentes approches ont fait l’objet d’analyses approfondies et discutées dans la salle avec des professionnels de l’urbanisme, des architectes, des ingénieurs et étudiants en urbanisation qui peuplaient la salle.

Il est désormais attendu que ces spécialistes, membres de l’ASC organisent une autre table ronde pour proposer des solutions aux problèmes diagnostiqués dans les exposés pluridisciplinaires ci-dessus.

Par Hervé Tiwa