24
Lun, Sep
26 New Articles

Le Chili d’Alexis Sanchez s'incline en finale de la Coupe des confédérations (1-0) face à l'Allemagne ce dimanche, à Saint-Pétersbourg

Le Chili d’Alexis Sanchez s'incline en finale de la Coupe des confédérations (1-0)face à l'Allemagne ce dimanche, à Saint-Pétersbourg

Privée de bon nombre de ses champions du monde, l'Allemagne a décroché la première Coupe des Confédérations de son histoire dimanche à Saint-Pétersbourg après sa victoire face au Chili (1-0).

Une équipe inédite composée de jeunes joueurs (Werner, Stindl...) et seulement trois champions du monde (Draxler, Mustafi et Ginter) qui a fait plier les Sud-Américains.

Bien que dominés les Allemands n'ont jamais rompu et ont été redoutables d’efficacité. A la première erreur du Chili, ils ont puni les vainqueurs 2015 et 2016 de la Copa America avec un but de Stindl (20e). Le Chili, bien que séduisant et dominateur, a du céder face à l'expérience allemande. Jamais démotivés, les Chiliens ont été dangereux jusqu'au coup de sifflet final.

La victoire aurait pu passer par Alexis Sanchez, mais le buteur d'Arsenal a été trop discret et n'a pas assez pesé sur le jeu de son équipe.

Joachim Löw, le sélectionneur allemand, a eu une riche idée de faire tourner son effectif. Il repose ses cadres habituels et a pu tester de nouveaux joueurs pendant la compétition. Ces derniers ont montré qu'il faudrait compter sur eux l'année prochaine pour la Coupe du monde.

L'Allemagne fait bien partie des meilleures équipes d'Europe et du monde.

Quelques jours après avoir décroché le titre européen chez les moins de 21 ans, la Mannschaft a remporté le seul titre majeur qui manquait à son palmarès. L'ailier du PSG, Julian Draxler termine la compétition avec le titre de meilleur joueur, et Timo Werner, avec celui du meilleur buteur (4 buts). Même après 150 matches à la tête de l'Allemagne, la magie Joachim Löw opère toujours. Et il n'y a pas de raisons pour que ça cesse...

Olivier Berhuse avec Agences