JA Teline V - шаблон joomla Форекс
17
Tue, Sep
4 New Articles

Sénégal: Le célèbre sculpteur Ousmane Sow est mort jeudi 1er décembre à Dakar a indiqué sa famille

Arts
Typography

Membre de l'Académie des Beaux-Arts depuis 2013, Commandeur de la Légion d'honneur et Commandeur des Arts et Lettres, l'artiste né à Dakar n’était pas un simple sculpteur sénégalais, il était l’une des plus grandes figures de l’art contemporain africain, exposée et reconnue dans le monde entier. Il s’est éteint le 1er décembre 2016 à l’âge de 81 ans.

Membre de l'Académie des Beaux-Arts depuis 2013, Commandeur de la Légion d'honneur et Commandeur des Arts et Lettres, l'artiste né à Dakar n’était pas un simple sculpteur sénégalais, il était l’une des plus grandes figures de l’art contemporain africain, exposée et reconnue dans le monde entier. Il s’est éteint le 1er décembre 2016 à l’âge de 81 ans.

Ses œuvres représentaient principalement des Hommes africains presque toujours en mouvement. Qu'ils luttent, qu'ils dansent ou qu'ils s'aiment, ses personnages étaient tous en action.

"Il emporte avec lui rêves et projets que son organisme trop fatigué n'a pas voulu suivre", ont souligné ses proches.

Né le 10 octobre 1935 à Dakar, Ousmane Sow avait reçu en France tous les honneurs (académicien, commandeur de la Légion d’honneur, commandeur des Arts et Lettres). Se livrant à la sculpture depuis son plus jeune âge, dit sa légende, celui qui deviendra par la suite un véritable héros national quitte le Sénégal pour Paris à la fin des années 1950 et tente sa chance, en vain, aux Beaux-Arts. Renonçant pour un temps à sa carrière, il suit une formation de kinésithérapeute tout en poursuivant sa pratique de manière confidentielle, réalisant notamment des petites sculptures qu’il met en scène dans des films d’animation.

Ce n’est qu’à partir du milieu des années 80, approchant la cinquantaine, que l’artiste se consacre exclusivement à son art. De retour dans son pays natal, il met alors à profit sa connaissance intime de l’anatomie pour réaliser des statues monumentales noueuses, à l’expressionnisme puissant et à la surface tourmentée, où se lit l’influence de la statuaire d’Afrique occidentale, mais aussi celle de Bourdelle et de Rodin que Sow a pu découvrir à Paris.

RIP l'artiste

Par Yves Minkonda