JA Teline V - шаблон joomla Форекс
17
Tue, Sep
4 New Articles

MainOne organise une rencontre visant à débloquer le potentiel numérique de l'Afrique

Entreprises
Typography

Pour la cinquième année consécutive, MainOne s'efforce de renforcer le profil numérique de l'Afrique et souligne son potentiel inexploité lors de la Semaine mondiale des télécommunications qui s'est récemment déroulée à Chicago du 8 au 11 mai 2016.

Pour la cinquième année consécutive, MainOne s'efforce de renforcer le profil numérique de l'Afrique et souligne son potentiel inexploité lors de la Semaine mondiale des télécommunications qui s'est récemment déroulée à Chicago du 8 au 11 mai 2016.

À l'occasion de cette rencontre annuelle mondiale des sociétés de télécommunication, l'entreprise a accueilli la rencontre de la commission africaine à laquelle ont participé à la fois les principaux opérateurs africains de réseau mobile de grande échelle et une foule de fournisseurs de services mondiaux et d'entreprises de distribution de contenu. Il s'agissait d'une occasion pour ces leaders de l'industrie de partager leur point de vue avec une audience internationale concernant les développements récents dans la région ainsi que d'aborder les opportunités et les difficultés auxquelles la région fait face quant au déploiement à grande échelle de l'accès aux services haut débit. Cette rencontre a également été l'occasion de discuter de l'élan nécessaire pour préparer le continent à l'explosion des informations mondiales qui concerne déjà certaines parties du continent, où la consommation Internet par les particuliers commence à se rapprocher de plus en plus des schémas de consommation des économies avancées.

Les principaux points de discussion portaient sur le besoin d'adopter des modèles d'infrastructure partagée afin de réduire le coût des services de haut débit aux particuliers par comparaison aux réductions ayant déjà été appliquées à la tarification des services aux professionnels au fil des années, et ce afin d'atteindre moins de 5 % des prix du haut-débit des particuliers. Le commission d'experts a fortement soutenu l'idée que l'adoption de nouveaux modèles réglementaires et de gestion pour les infrastructures partagées favoriserait l'explosion numérique généralisée si nécessaire sur le continent africain plutôt que d'avoir à dépendre d'infrastructures de réseaux mobiles privées conçues par des entreprises de téléphonie mobile fournissant des services vocaux câblés. Les participants ont également traité du besoin de soutenir la croissance du contenu local comme moyen d'augmenter le trafic intracontinental et d’éliminer les obstacles transfrontaliers à l'échange d'information. Il a également été souligné que la libéralisation continuerait de jouer un rôle majeur dans la progression du déploiement d'Internet en Afrique, avec des pays tels que le Nigeria, le Kenya, le Ghana et l'Afrique du Sud faisant office d'exemples concernant les avancées réalisées dans la popularisation de la connectivité sur le continent.

Parmi les intervenants lors de l’événement se trouvaient des dirigeants issus d'un ensemble varié d'acteurs avec notamment MainOne, Google, PCCW Global, WIOCC et Liquid Telecom, et Russell Southwood de Balancing Act Africa qui a fait une présentation aux analystes détaillée des développements réalisés sur le continent. Divers participants ont mis l'accent sur les déploiements d'infrastructures, comme l'installation de la fibre à Lagos au Nigeria par MainOne, la liaison par fibre « backhaul » de Liquid Telecom en Afrique de l'Est et du Sud et les derniers projets de connexion à la fibre de Google en Ouganda et au Ghana pour démontrer ce qui peut être réalisé avec la disponibilité d'infrastructures partagées offrant des services haut débit fiables et non limités.

MainOne reste au premier plan de l'initiative pour le haut débit en Afrique de l'Ouest avec des investissements dans les infrastructures de télécommunication dans toute la région et le sponsoring de forums majeurs pour faire avancer les activités relatives au haut débit dans la région, comme la rencontre de la commission africaine lors de la Semaine mondiale des télécommunications, devenue un rendez-vous incontournable pour les acteurs du continent tout entier.

Au cours de ses plus de cinq années d'opération, l'entreprise s'est forgée une solide réputation de fournisseur préféré de solutions de connectivité et de centre de données, en fournissant des solutions de connectivité régionales et en créant un accès pour les fournisseurs de contenu internationaux à la recherche d'un accès direct aux abonnés dans le sous-continent. L'entreprise continue d'étendre la portée de son réseau de manière organique et au travers de partenariats. Elle couvre aujourd'hui huit pays de l'Afrique de l'Ouest y compris le Nigeria et le Ghana.

Source: APO