JA Teline V - шаблон joomla Форекс
17
Sun, Nov
25 New Articles

Sport Rugby/Japon 2019 Springboks : une victoire pour unifier le pays

Sport
Typography
La victoire de l’Afrique du Sud en finale de la Coupe du Monde de rugby au Japon, le 2 novembre dernier, va “bien au-delà du rugby”, se sont réjouis deux anciennes stars des Springboks, Bryan Habana et Jean De Villiers après le match. “Je dois prendre un moment pour digérer tout ça. C’est ce dont sont fait les plus beaux rêves (…) cela dépasse tellement le seul rugby”, a estimé Bryan Habana, ancien ailier sur la chaîne ITV après que le premier capitaine noir des Boks, Siya Kolisi, eut soulevé le trophée mondial d’un sport qui a vécu des décennies sous le joug de la politique d’apartheid dans son pays. “Ce moment restera gravé pour toujours en chaque Sud-africain.” La victoire 32 à 12 des Boks sur l’Angleterre a offert un troisième titre mondial aux Sud-Africains. Habana, qui compte 124 sélections, était dans l‘équipe sacrée en 2007. Il espère que cette victoire marquera un tournant pour le pays et pour le sport. “Cela va bien au-delà du rugby”, a-t-il estimé. Cette compétition “aura transformé tellement de choses. Siya Kolisi, merci d’avoir donné espoir à l’Afrique du Sud, merci d’inspirer les Sud-Africains”, a poursuivi Bryan Habana. “C’est incroyable de voir une histoire comme celle de Siya et le parcours qu’il a eu au cours des sept dernières années.” “Voir un gars galvaniser une équipe qui ne semblait pas pouvoir gagner il y a 18 mois est extraordinaire. Avec lui à la barre, j’espère que cette histoire va durer longtemps”, a-t-il ajouté. “Pour tout le pays” Pour l’ancien ailier, l’Afrique du Sud a été de loin la meilleure équipe, et a considérablement amélioré sa performance après sa victoire en demi-finale contre le pays de Galles. “C’est absolument phénoménal. Personne ne s’attendait à une telle démonstration. Ils ont gagné toutes les grandes batailles.” L’ancien capitaine des Springboks, Jean de Villiers a, lui aussi, salué le triomphe de l’Afrique du Sud lors de la finale. “C’est pour tout le pays”, a-t-il déclaré. “La signification (de la victoire) va au-delà d’un simple match de rugby qui a été gagné.” Il a rendu hommage à l’entraîneur Rassie Erasmus et à Siya Kolisi pour le travail accompli depuis plus d’un an. “Nous étions abattus, mais ils ont réussi à s’en sortir et à soulever ce beau trophée”, a analysé celui qui a été le capitaine des Springboks lors de la Coupe du monde 2015 avant de se blesser à la fin du tournoi. Comme Habana, Jean De Villiers a évoqué les problèmes politiques et économiques sud-africains. “Nous avons besoin de ce genre de positivité dans notre pays. Soudain, nous nous sentons tellement mieux en Afrique du Sud. C’est tout simplement incroyable”, a-t-il estimé.